chateau fougère

Il était une fois, les châteaux forts

L’histoire de la France médiévale trouve son charme dans ses constructions aux architectures imposantes autour de ses places fortes. Aujourd’hui encore, il existe de nombreux édifices, vestiges de ce passé qui constitue une belle part du patrimoine historique français. Il était une fois les châteaux forts…

Qu’est-ce qu’un château fort ?

Avant de s’intéresser à l’histoire même des châteaux forts, il convient de déterminer exactement ce qu’ils sont.

Autrefois, le mot désignait la résidence fortifiée d’un homme et de sa maisonnée. Il se définissait plus par un critère social que par ses dimensions et sa structure. Il était la résidence permanente ou temporaire de la famille châtelaine. Ainsi, il était le symbole de la domination d’un sire sur une population, donc l’instrument d’un pouvoir local. Il avait pour but de protéger tous les habitants sous cette domination.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_fort

Comment ont-ils évolué dans le temps ?

Depuis la nuit des temps, les hommes se donnent les moyens de se protéger contre les envahisseurs. C’est ainsi qu’au Xe siècle, les grands seigneurs ont eu l’idée de construire des mottes castrales pour veiller à la sécurité de ces habitants et de ces territoires. Il convient de considérer ces dernières comme les précurseurs des châteaux forts.

Le contexte historique a favorisé l’avènement de ces constructions. En effet, les premières mottes castrales ont vu le jour pour répondre aux besoins de sécurité face à la pression des ennemis extérieurs, des tensions intestines entre seigneurs locaux.

Les premiers châteaux étaient d’abord sous l’autorité des comtes et des ducs, qui étaient les représentants du roi dans les régions. Ils se constituaient de principautés autonomes, de fait, ils confièrent les forteresses à des délégués en la personne des vicomtes, des centeniers, des officiers châtelains et des viguiers.

Comment ont-ils évolué dans le temps ?

Au fil des siècles, les châteaux forts ont connu une évolution surtout par rapport à leurs matériaux de construction. Les mottes castrales, encore appelées « château à motte et basses-cours », étaient très courantes au Moyen-Âge. Elles étaient généralement bâties en terre et en bois sur un tertre de 10 à 60 mètres de hauteur.

À partir de l’an 1000, on pouvait noter l’introduction des constructions en pierre. Celles qui en profitaient se faisaient surtout remarquer dans le nord du pays. En 1150, on remarque une propension des tours cylindriques, chargées de protéger les entrées. Ces dernières résistent mieux aux projectiles et offrent une meilleure protection aux archers.

On verra ensuite les murs des châteaux monter et devenir de plus en plus épais, avant d’accueillir des lignes de défense additionnelles comme le pont-levis ou la courtine.

Quel est l’âge d’or de ces châteaux ?

Les châteaux forts ont connu leur âge d’or au cours des guerres. Pendant ces périodes, les seigneurs devaient faire preuve d’ingéniosité, mais aussi s’entourer d’experts en construction pour protéger leur peuple. La pierre qui était alors un matériau de choix, offrait une protection incomparable à celle procurée par les palissades en bois et en terre au XIIe siècle.

L’histoire veut que les plus grands châteaux forts de cette époque aient participé à la renommée de certaines familles fortunées. Les peuples mais aussi les soldats rejoignaient ces fortifications pour se soumettre à une féodalité qu’ils savaient alors apte à les protéger.